ESPACE

CLIENT DEPUIS

2016

 

ACTIVITÉ

Loisirs

 

NOMBRES D’ÉQUIPEMENTS

3 900

 

INTERVIEWÉ

Responsable sécurité des parcs

 

FONCTION FAVORITE

Les contrôles règlementaires sur une sélection multiple

KOEZIO

Koezio est un centre d’agents, où les personnes viennent en équipe, de 2 à 5 joueurs, pour passer de 1 h 30 à 2 h d’activité que ça soit sur « les mondes » au sol (nommé « des districts ») ou sur « les mondes » en hauteur (à 12 mètres de haut sur lesquels ils sont sécurisés par des EPI). 

Koezio a été fondé en 2006 et ouvre 7 ans plus tard un deuxième site à LieuSaint au sud de Paris. L’ascension continue et en 2016 c’est deux sites qui s’ouvrent, puis à l’international avec un site à Bruxelles. Aujourd’hui, le site de Lyon est en construction. 

 

Michel est arrivé il y a 8 ans comme équipier au sein de Koezio. Il a gravi les échelons au même rythme que le développement de l’entreprise, passant ainsi d’équipier à manager, puis de manager à responsable sécurité de parc. Il avait pour mission de s’occuper notamment de la sécurité globale du parc, qui impliquait les audits, la formation de ses collègues et les contrôles réglementaires ERP, mais également la gestion de l’ensemble des EPI clients et collaborateurs. En parallèle de ces tâches, il avait pour mission de passer de parc en parc pour former ses collègues sur des manipulations spécifiques. Depuis 6 mois maintenant, il a pleinement intégré les services centraux de Koezio et est à la tête des formations, des audits et de la sécurité des parcs. 

 

À l’époque, comme chez la majorité des entreprises, chez Koezio, ils utilisaient Excel « avec un nombre indescriptible de lignes ». Michel explique qu’il a connu deux types de fichiers Excel : « Le premier, avec l’ensemble des équipements par type. On mettait tous les mousquetons avec leur numéro de série, pour les harnais pareils, etc. On avait un système de filtre et de tri pour nous permettre de “gagner du temps”, mais on devait à chaque fois saisir ce qu’on mettait ». Autrement dit, pour chaque équipement, ils devaient préciser si celui-ci était « bon », « à surveiller » ou « à reformer ». 

 

« Dans le second fichier, on liait : une longe, un chariot et un harnais qu’on fixait dans le dur, même si pour chaque type on avait 3 références attitrées. On savait que quand on vérifiait l’ensemble du lot on avait par conséquent vérifié les 3 EPI. Ça faisait gagner un petit peu de temps, mais c’était encore trop fastidieux ». Ça restait en effet rébarbatif comme tache, surtout quand il y a des pertes et que le lot n’est donc plus bon. « On voyait les limites d’un outil comme Excel en fonction du nombre d’EPI qu’on avait sur le parc. C’était très compliqué à suivre. Même de savoir le nombre d’EPI qu’on avait en stock. Comme ce ne sont que des lots et qu’on ne met pas le lot entier en stock, il fallait le faire individuellement. »

 

Chez Koezio, ils ont comme première valeur : la sécurité « qu’elle soit collaborateur ou client, donc on est vraiment hyper pointilleux dessus, bien plus que la réglementation. »  À l’époque, la problématique c’était la perte des fichiers, mais surtout les mises à jour réalisées dessus. En effet, ils étaient plusieurs à travailler sur un même fichier, l’ouverture en simultané de ces derniers permettait l’enregistrement d’une seule version et écrasait donc l’autre. Une vraie perte de temps pour celui ou elle qui doit recommencer.

 

Michel n’est pas l’instigateur de la mise en place d’OpenSafe(pro) chez Koezio, mais il est l’un des premiers à avoir testé le logiciel. C’est suite à tous ces problèmes de fichier et autres que son responsable à tout simplement décidé de rechercher un outil dédié à la gestion des EPI. Après quelques recherches auprès de prestataires qui géraient eux-mêmes des EPI, c’est finalement sur OpenSafe(pro) qu’il est tombé. Rapidement, des sessions de test personnalisé ont été mises en place et une rencontre lors du salon Preventica de Lille en 2016, ont permis à Koezio d’adopter le logiciel. « Je constate que certains éléments, aujourd’hui développés dans OpenSafe(pro) sont très spécifiques à Kozeio pour certain de nos EPI. C’est une force du logiciel, on peut à la fois avoir des choses très génériques, que tout le monde va utiliser et des éléments très spécifiques, propre à chaque structure ».

 

Ce qui a vraiment été apprécié par Michel lors de ses premières utilisations, c’est l’ergonomie du logiciel, la rapidité des recherches et surtout la possibilité d’ajouter facilement et rapidement énormément de références. « On sélectionne un nombre important d’EPI et on peut faire une bascule rapide de tous ces EPI ». Deux autres points ont retenu son attention : le premier, c’est qu’il retrouve dans la base de données OpenSafep(ro) des « EPI spécifiques à leur structure » qui leur permet ainsi d’avoir le « carnet de santé » de chaque site grâce à cette documentation présente sur les différents items. Le second est un point important pour Koezio et qu’ils ont retrouvé chez OpenSafe(pro) : l’archivage des rapports. « En tant qu’ERP, c’est important pour nous que l’ensemble des fichiers et des rapports du bureau des contrôles puissent être archivés dans la documentation ». 

 

Pour ce qui est du gain de temps, Michel rapporte : « sur les contrôles trimestriels d’EPI, avant on était sur 3 jours en moyenne de vérification, avec le fichier Excel. Aujourd’hui, on a 1 journée de travail seulement. Soit 2 jours de travail gagné, qui correspondaient majoritairement à de la saisie en soi, mais qui font que l’outil informatique nous fait gagner du temps ». Il relève également un gain de temps auprès des responsables sécurité des parcs, qui ont une vue et un contrôle rapide sur leurs EPI en stock, avec l’aide des filtres notamment.

 

Pour Michel, OpenSafe(pro) c’est plus qu’un outil, c’est un véritable service « Quand il y a un souci technique, ils sont proactifs et ça c’est quelque chose que j’apprécie énormément de la part d’un prestataire. Il y a aussi le fait que l’outil évolue, je constate que certaines de mes remarques ont été prises en compte ».  Koezio participe et apprécie également, les services annexes que nous proposons, comme les webinars ou les FAQ. « C’est un vrai partenariat gagnant entre nous, client et vous, fournisseur ».